Ultimate magazine theme for WordPress.

Cameroun | Samuel Eto’o va poursuivre la CAF en justice

Le président de la Fédération Camerounaise de Football ( FECAFOOT ) Samuel Eto’o a déclaré avoir donné instruction à ses avocats de déposer une plainte contre la Confédération Africaine de Football ( CAF ) l’instance faîtière du football africain. C’était ce mercredi 28 février 2024 dans un entretien sur France 24.

 

Accusé d’abus de pouvoir, des menaces physiques et surtout de trucage de matchs de championnat par certains acteurs du football camerounais, la CAF a dû lancer une enquête contre Samuel Eto’o le président de la FECAFOOT. Quelques mois après, plus de nouvelles sur l’avancement de l’enquête . Ce qui amène Samuel Eto’o à vouloir assigner l’instance régulatrice du football africain en justice .

<< L’instance faîtière du football s’est lancé, pour ma part, beaucoup trop tôt dans un communiqué sans même prendre la peine sept-huit mois après de m’interroger, c’est inacceptable. (…) Il est très facile d’accuser les gens sans apporter les preuves >> , a déclaré Eto’o avant de poursuivre :

<< On a fait un communiqué pour dire qu’une enquête était ouverte mais je n’ai jamais été interrogé sur ce qu’on me reprochait.Pendant plus de 22 ans, la seule chose que j’ai su faire, c’est de jouer au football. Pour ceux qui ont suivi ma carrière, j’ai été un joueur qui a toujours respecté le fairplay. Ce n’est pas en devenant président que je vais changer cette attitude que j’ai eue. Je pense qu’on devient grand quand on respecte les autres, même quand on perd, et surtout quand on perd. J’ai mandaté mes avocats pour qu’ils portent plainte contre la CAF afin que les responsabilités soient établies. C’est trop facile de salir tout ce que j’ai pu construire pendant ces quelques années dans le monde du football >>, a-t-il ajouté.

Avec cette sortie médiatique de Samuel Eto’o, la pression se retrouve désormais dans le camp de la CAF .

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.